Histoires de solidarité en AMAP

Partagez-nous vos récits pour alimenter ce recueil de solidarité en AMAP: qu’elles viennent des amapien.ne.s ou des paysan.ne.s, valorisons toutes les formes de solidarité en AMAP!

AMAP Les papilles du granier – Solidarité avec l’épicerie sociale « Équilibre »

A Chapareillan, petite commune de tradition viticole d’environ 3000 habitants, l’AMAP « Les papilles du Granier » s’est lancée depuis sa création dans une initiative de solidarité avec l’épicerie sociale “Équilibre” de Pontcharra !

Dès le départ, les familles amapiennes se sont souciées d’avoir une démarche solidaire pour tenter de rendre accessible les produits frais, issus de l’agriculture biologique et de proximité à des familles éloignées des démarches des AMAP. La difficulté alors a été pour les amapiens de trouver le moyen d’identifier ce public. 

Agnès Dumax-Vorzet, amapienne, a proposé l’idée de travailler directement avec l’association “Équilibre”, une association de proximité (banque alimentaire) qui gère l’épicerie sociale de Pontcharra. Après quelques rencontres avec les responsables, le partenariat a vu le jour ! 
Lire la suite

Récit de Eymes ton AMAP de Saint Nazaire les Eymes, solidaire avec les migrants en période de crise!

La commune de Saint Nazaire a lancé un mouvement de solidarité en incitant les habitants à développer des initiatives solidaires. Elle mutualise ensuite toutes ces expériences pour les faire connaître auprès des habitants. 

Dans ce cadre, l’AMAP de saint Nazaire à choisi de développer pendant ce confinement un mécanisme de solidarité envers de jeunes migrants, tout juste accueillis sur la commune, peu de temps avant le confinement. 
Lire la suite

AMAP’Oz Bio à Champ sur Drac – Récit du soutien à l’installation de notre boulanger

« Nous avons commencé notre premier contrat Pain avec Antoine Leguy, notre boulanger en septembre 2019. Il a effectué sa formation de Meunier/Boulanger en travaillant au GAEC de l’Allicoud à Villeneuve d’Uriage, puis il a entrepris la construction de son propre founil en 2019.

Avec son amie maraîchère Lydie, ils se sont installés dans une vieille ferme à St Martin de la Cluze. Après avoir retapé une partie de la bâtisse pour pouvoir y habiter, Notre producteur partenaire a construit un four à bois dans l’autre partie du bâtiment, tandis que son amie commence l’installation de serres sur le terrain. Il achète différents gains bio qu’il prévoit de moudre dans son fournil à l’aide d’une meule de pierre. La maçonnerie du four nécessite plusieurs mois de séchage avant utilisation, et la pièce où est construit le four devait encore être aménagée avant de pouvoir être utilisée comme fournil : dalle au sol, électricité, plomberie, isolation des murs et du plafond…

En attendant la fin des travaux, notre boulanger utilisait le fournil du GAEC de la Salamandre à St Jean d’Hérans, qui a bien voulu lui prêter ses locaux pour la préparation et la cuisson de ses pains! Seule la l’élaboration du levain était réalisée chez lui à Saint Martin de la Cluze.

Mais cet hiver, notre boulanger a rencontré des difficultés pour activer son levain à cause de la température devenue trop basse.
Lire la suite