AMAP Les papilles du granier – Solidarité avec l’épicerie sociale « Équilibre »

A Chapareillan, petite commune de tradition viticole d’environ 3000 habitants, l’AMAP « Les papilles du Granier » s’est lancée depuis sa création dans une initiative de solidarité avec l’épicerie sociale “Équilibre” de Pontcharra !

Dès le départ, les familles amapiennes se sont souciées d’avoir une démarche solidaire pour tenter de rendre accessible les produits frais, issus de l’agriculture biologique et de proximité à des familles éloignées des démarches des AMAP. La difficulté alors a été pour les amapiens de trouver le moyen d’identifier ce public. 

Agnès Dumax-Vorzet, amapienne, a proposé l’idée de travailler directement avec l’association “Équilibre”, une association de proximité (banque alimentaire) qui gère l’épicerie sociale de Pontcharra. Après quelques rencontres avec les responsables, le partenariat a vu le jour ! 

 

Le principe ? 

Les amapiens de l’AMAP “Les papilles du Granier” choisissent sur la base du volontariat à leur inscription de faire un don de 30 euros pour financer des cagettes de produits issus de l’AMAP, distribuées ensuite à l’épicerie solidaire “Équilibre” de Pontcharra.

Denise, amapienne, se charge ensuite de rassembler les dons, et de les transmettre à leur maraîchère, Anouchka Poncet de la ferme de Champlong. Près de 70% des foyers amapiens participent à cette action de solidarité. La ferme participe aussi à cette démarche solidaire, elle complète les cagettes qui sont livrées deux fois par mois.

“Nos producteurs de légumes sont enthousiastes et convaincus de la démarche ce qui lui donne davantage de sens.” 

Bruno Collignon, amapien

A l’épicerie solidaire, les responsables mettent à disposition des familles les produits de l’AMAP. Ainsi, les familles bénéficient de produits frais, de proximité, issus de l’agriculture biologique et qui parfois, sortent des légumes ordinaires – comme on a l’habitude d’en découvrir en AMAP. C’est une bonne occasion pour les responsables d’Équilibre d’enclencher une discussion et de leur faire connaître le système AMAP dès que l’occasion se présente.

« L’association Équilibre fournit les explications pour cuisiner et préparer les légumes ce qui représente de véritables moments d’échanges »

Agnès Dumax-Vorzet, amapienne

 

Le système est stable, jusqu’à aujourd’hui, l’AMAP et les responsables se rencontrent régulièrement pour faire le suivi de cette belle initiative qui perdure depuis près de 10 ans !

« La solidarité nous enrichit ! »

Denise Gaidet, amapienne