Non classé

AMAP Les papilles du granier – Solidarité avec l’épicerie sociale « Équilibre »

A Chapareillan, petite commune de tradition viticole d’environ 3000 habitants, l’AMAP « Les papilles du Granier » s’est lancée depuis sa création dans une initiative de solidarité avec l’épicerie sociale “Équilibre” de Pontcharra !

Dès le départ, les familles amapiennes se sont souciées d’avoir une démarche solidaire pour tenter de rendre accessible les produits frais, issus de l’agriculture biologique et de proximité à des familles éloignées des démarches des AMAP. La difficulté alors a été pour les amapiens de trouver le moyen d’identifier ce public. 

Agnès Dumax-Vorzet, amapienne, a proposé l’idée de travailler directement avec l’association “Équilibre”, une association de proximité (banque alimentaire) qui gère l’épicerie sociale de Pontcharra. Après quelques rencontres avec les responsables, le partenariat a vu le jour ! 
Lire la suite

Soutiens aux paysan-nes en période de Coronavirus

Avec la fermeture des marchés et de certains commerces, des paysan-nes du réseau isérois recherchent des Amap pour écouler leur surplus de production. Des Amap sont aussi dans une période de trêve hivernale avec leur maraîcher habituel, et sont intéressées pour soutenir des paysan-nes dans cette période.

Produits laitiers vache, pain, charcuterie – Ferme de Sainte-Luce

Christeline, paysanne sur la ferme : « Certains de nos débouchés sont suspendus (restauration collective et marchés, à priori)  ce qui va fragiliser notre équilibre économique et rapidement être problématique car nous avons du fromage qui va vite s’accumuler dans nos caves. Ainsi, si certaines amaps sont intéressées par nos produits, nous discuterions avec plaisir des possibilités de travailler ensemble pendant cette période de crise (voire également pour poursuivre après).

Nous produisons :

  • des produits laitiers de vache : lait cru, fromage blanc, yaourts, fromages affinés

  • du pain au levain (pains au blé semi-complet, pains au graines et pain de petit épeautre)

  • de la charcuterie (verrines de rillettes et pâtés) et de la viande de porc (vendu sous forme de colis)

N’hésitez pas à consulter notre site internet www.fermedesainteluce.com pour en savoir plus sur notre ferme et ses productions. Ce sont particulièrement nos produits laitiers de vache qui ont besoin de trouver de nouveaux canaux de distribution. Mais bien sûr, nous pouvons également livrer pain, charcuterie  et viande (dont les livraisons sont seulement tous les deux mois environs).

Nous sommes à 1H de l’agglomération Grenobloise et nous descendons le mercredi fin d’après midi pour livrer des amaps de l’agglomération. Travailler avec une autre amap le mercredi serait idéal. Nous descendons sinon aussi le mardi et le vendredi à Grenoble mais plus tôt en journée…

Je suis joignable par mail ou au 06 62 62 93 10.

Merci de votre mobilisation face à ce contexte inédit ! »

Recommandations aux Amap et paysan-nes – COVID 19

Cher.e.s amapien.ne.s, cher.e.s paysan.ne.s en AMAP,

Dans le contexte actuel d’épidémie, les locaux municipaux ferment leurs portes, les consignes tendent vers un confinement important, et il est de notre responsabilité collective d’éviter de participer à la propagation du virus.

Le modèle AMAP a ici l’occasion de prouver qu’il est une solution résiliente : locale, solidaire, alimentaire.

Le caractère alimentaire des distributions fait qu’on peut légalement les maintenir, et nous le recommandons : solidarité vis à vis des producteur.rice.s, approvisionnement alimentaire pour les amapien.ne.s, et démonstration de la force du modèle !

Cependant, il est du devoir de chaque ferme et de chaque groupe de prendre des mesures en conséquence :

  • Concernant la solidarité :

Entre amapien.ne.s : prenez des nouvelles les uns des autres, proposez aux amapien.ne.s de plus de 70 ans d’aller leur déposer leur panier, allez livrer le panier de vos voisins en quarantaine !

Avec les paysan.ne.s :

  1. Communiquez entre AMAP et paysan.nes partenaires: donnez / prenez des nouvelles, demandez-leur comment ils s’organisent, surtout pour ceux et celles qui ont de jeunes enfants. Les conséquences de cette situation ne sont pas seulement problématiques pour les distributions des prochaines semaines, elles mettent aussi en jeu la production des prochains mois!
  2. si vraiment, vous décidiez d’annuler la livraison par manque de solution alternative, rappelez-vous que les paysans ne sont pas responsables de ce cas de force majeur que nous pourrions qualifier d’aléa sanitaire exceptionnel et donc que le principe de solidarité s’applique aussi dans ce cas. Si les paniers – au sens large – ne pouvaient être livrés, le contrat et le principe de solidarité induisent que les amapien.ne.s ne peuvent pas exiger des paysan.ne.s qu’ils reportent la livraison.
  • Concernant le lieu de livraison :

Rapprochez vous de chaque mairie pour voir si vous pouvez obtenir l’autorisation de maintenir la livraison sous certaines conditions et avec certaines précautions.

Organisez-vous autrement : délocalisation de la livraison à l’extérieur de votre salle habituellement, sur la ferme d’un paysan partenaire ou chez un.e amapien.ne ; dépôt des produits par le paysan dans un endroit donné ; etc.

Assurance : l’assurance du Réseau couvre les groupes adhérents pour leur lieu de livraison, quel qu’il soit (public, privé…) : il n’est pas nécessaire dans ce cas de nous informer de votre changement de lieu de livraison.

  • Concernant le temps de la distribution, quelques conseils :

  1. Réduire le nombre de distributeurs au strict nécessaire, étaler les arrivées en laissant un mètre entre chaque personne, s’organiser en « pyramide » : récupérer les paniers pour plusieurs familles et les déposer, essayer au maximum de venir sans les enfants.
  2. Utiliser les équipements sanitaires recommandés : gants pour distribuer, gel hydroalcoolique ou savon à utiliser à l’arrivée et au départ, etc.
  3. Si possible, faire préparer les paniers en avance par une équipe réduite, ou s’assurer que seuls les distributeurs (équipés de gants) distribuent les légumes directement dans les sacs des amapien.ne.s
  4. Demander aux amapien.ne.s malades ou fragiles de ne pas venir (fièvre, toux…)

Fromages de chèvre – Chèvrerie de St Guillaume

CHEVRERIE DE SAINT-GUILLAUME – Fromages de chèvre

La chèvrerie de Sain-Guillaume se situe dans les Contreforts du vercors et du Trièves. Le cheptel est constitué de 50 chèvres dont 3 boucs. Mes chèvres sont nourries uniquement aux céréales brutes (orge, mais), et au foin que nous produisons sur la ferme, ou que nous achetons à notre voisin. Le tout sans OGM ni traitement chimique.

Nous faisons des productions variées de fromages :

  • le St-Guillaume, type St Marcellin 130 grammes au démoulage : 2.10 euros TTC
  • Des buches et cœurs cendrés : 5.5 euros TTC pièce
  • des fromages blancs (boite de 6 alvéoles) 800 g : 4.60 euros TTC

Nous n’avons pas la certification bio mais nous n’utilisons pas de pesticide, ni d’engrais sur nos parcelles, élevage extensif qui évolue sur la totalité des parcelles.

Ferme des Maquis – Chevreaux et fromages de chèvres AB

Pour les chevreaux

Notre démarche: 
Jusqu’à l’année dernière, les cabris étaient envoyés à 8 jours dans des fermes d’engraissement (en Isère et dans la Drôme) avec tout plein d’autres cabris de la région. Ils sont ensuite vendus via des filières longues, principalement à l’export. Non seulement nous ne sommes quasiment pas payés pour ces cabris (5€ par tête), mais en plus leurs conditions d’élevage, le transport, leur coût énergétique, ne sont pas satisfaisants à nos yeux.
Donc cette année, nous allons élever nous-même les cabris, en bio, pour les vendre en direct. C’est pourquoi nous sollicitons les amapiens pour nous aider dans cette démarche (je dis « soutenir » car la viande de cabri est plus ou moins tombée dans l’oubli à cause de cette logique d’exportation. Ce n’est donc pas super facile de faire (re)découvrir cette viande, pourtant savoureuse, aux consommateurs).
 
Les commandes:
Nous proposons des colis en 1/2 cabri (environ 4kg) ou cabri entier (environ 8kg), à 20€/kg. Les morceaux sont découpés (épaule, gigot, côtes, ragoût) et mis sous vide, avec une DLC de 15 jours.
Commandes groupées pour des livraisons en avril/mai (hors vacances scolaires) – A nous communiquer d’ici fin mars.
 
Nous contacter pour caler une date précise (en fonction des volumes souhaités)
 

Les fromages

Nous proposons des fromages de chèvre bio, à différents stades d’affinage et de différents types (lactiques, pâtes molles, type feta, …) ainsi que toute une gamme de produits laitiers de chèvre (yaourts, crèmes dessert, fromages blancs battus ou faisselles)
Nous proposons de venir élargir la gamme proposée dans vos amaps.
Avec l’Amap de Saint Martin d’Uriage, nous avons entamé une réflexion pour réduire les emballages au maximum. Pour les produits laitiers, ils sont livrés dans des pots en verre que nous récupérons.
N’hésitez pas à nous contacter. Nous pouvons commencer par des commandes groupées ponctuelles pour vous faire découvrir notre gamme.
 
Contact: Céline FRACHET 07 83 58 58 74 – fermedesmaquis@yahoo.fr